L’IBSR évalue les nouveaux panneaux de signalisation : passer au rouge à vélo n’engendre pas de problèmes de circulation supplémentaires.

La Région de Bruxelles-Capitale a lancé un projet-pilote à travers lequel les cyclistes peuvent, dans certaines circonstances, ignorer le feu rouge. A cet égard, les panneaux de signalisation B22 (autorisation aux cyclistes de franchir les signaux lumineux pour tourner à droite) et B23 (autorisation aux cyclistes de franchir les signaux lumineux pour continuer tout droit) ont été placés à 8 carrefours. L’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) a indiqué que cette signalisation n’engendre pas de problèmes de circulation supplémentaires.

Les panneaux, intégrés dans le Code de la route depuis février 2012, permettent au cycliste de franchir un signal lumineux orange ou rouge pour tourner à droite ou continuer tout droit. Le cycliste doit, cependant, toujours céder la priorité aux autres usagers de la route pendant la manœuvre.   

Extension à 255 carrefours ?

La mesure a été inaugurée en Région bruxelloise. Dans la mesure où le test s’est révélé positif, la ministre bruxelloise des Travaux publics et des Transports Brigitte Grouwels et le secrétaire d’Etat bruxellois à la Mobilité Bruno De Lille ont indiqué vouloir élargir la mesure à 255 carrefours dans la région. Sur la base des recommandations de l’IBSR, les panneaux seront placés au cas par cas. L’objectif consiste à introduire le plus rapidement possible les panneaux de signalisation sur les routes communales pour ainsi renforcer le confort des cyclistes. La commune d’Anderlecht a déjà fait savoir qu’elle était intéressée par la démarche.

Applicable partout ?

Il a clairement été indiqué que cette mesure n'était toutefois pas immédiatement applicable partout. La responsabilité de permettre à un cycliste de franchir un feu rouge ou pas incombe, en effet, au gestionnaire de voirie. Celui-ci évaluera donc chaque situation en tenant compte des spécificités de chaque carrefour et en respectant des conditions strictes. Les aspects qui entrent en ligne de compte sont la largeur du carrefour, les conditions de visibilité, le régime de vitesse et l’intensité et la composition du trafic.

Source : http://www.polinfo.be

Comment avoir droit à l’aide juridique gratuite ?

Si vous avez commis un délit de circulation (excès de vitesse, conduite sous influence, intoxication alcoolique, délit de fuite, infractions routières graves…) et que vous avez déjà reçu un procès-verbal ou une citation vous sommant de comparaître devant le tribunal de police, vous vous poserez sans doute plusieurs questions auxquelles vous souhaiterez avoir une réponse rapide : 

  • Comment se déroule la procédure judiciaire ?
  • Quelles sont les sanctions que je risque ? Amende ? Retrait de permis ? Peine de prison ? 
  • Puis-je introduire une réclamation ? Est-ce utile ou pas ? 
  • Comment me préparer au mieux à la comparution ?
  • Ai-je intérêt à demander l’aide d’un avocat ?

Grâce à l’assurance de protection juridique qui est pratiquement toujours incluse d’office dans chaque assurance auto, vous avez droit à l’assistance gratuite d’un avocat spécialisé en droit de la circulation routière qui peut vous aider dans votre dossier.

Vous souhaitez recevoir plus d’informations à ce sujet ? Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous transmettrons les informations demandées dans les plus brefs délais.

Vers le haut de la page